dimanche, 24 septembre 2017
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Port de Binic

Le Port
Binic
Côtes d'Armor

Ce port, qui connu les grandes heures des Terres-Neuvas, est situé au coeur de la cité de Binic.

Le port accueille 480 unités au bassin et 180 dans l'avant port d'échouage, encore nommé Port de Penthièvre.

Celui-ci est limité au nord-est par la jetée de Penthièvre et au sud par le môle de Pordic (ou jetée des Corsaires).

 
      

Port Clos (à Bréhat)

Port-Clos
Bréhat
Côtes d'Armor

Le Port-Clos est l'unique point d'accès à l'île de Bréhat.

Toute l'année, ce port offre des liaisons régulières avec l'Arcouest.

Pendant l'été, il existe aussi des liaisons avec les ports de Paimpol, Tréguier, Saint-Quay-Portrieux, Binic, Erquy,..

Situation : Le port clos est situé sur la face sud de Bréhat, face au continent.

 
      

Port de Lézardrieux

Le Port
Lézardrieux
Côtes d'Armor

    Les coteaux de la vallée du Trieux offrent un cadre verdoyant au port de Lézardrieux.
    La pleine mer se trouve à 6 kilomètres en aval.
    La capacité du port est de 245 places en eau profonde, 460 places à flot et 70 places visiteurs.
    A proximité, on peut découvrir l’église de Lézardrieux ; celle-ci date du XVI ème siècle et comporte un clocher-mur typique des églises du Trégor.
    
    Situation : la ville de Lézardrieux est située à environ 8 kilomètres à l’est de Tréguier.
   

 
      

Port de Morlaix

Le Port
Morlaix
Finistère

    Situé au centre-ville, le port a été à l’origine de l’essor économique de la ville à partir de la fin du XIVe siècle.
    A cette époque, le port permettait le commerce très florissant de la toile de lin tissée et travaillée dans l’arrière-pays. Le port était géré par la confrérie du Sacre ; des droits d’entrée et d’issue étaient perçus au profit du Duc de Bretagne.
    Morlaix était aussi une étape sur la route du vin de Bordeaux en direction du nord de l’Europe.
    L’arrêt des importations de toiles fines au XVIIIe siècle par les anglais fut le premier signe du déclin du port de marchandise ; ce déclin s’accentua avec l’arrivée du chemin de fer.
    Aujourd’hui, le port de Morlaix est destiné à la plaisance et accueille environ 600 bateaux par an.
    Le port propose 30 places à quai et 120 places sur ponton. L’accès au port est conditionné par le niveau de la marée.
    La proximité du centre-ville favorise l’accès des plaisanciers aux commerces et aux différents services.
   

 
      

Port de Paimpol

Le Port
Paimpol
Côtes d'Armor

A partir du milieu du XIXe siècle, des aménagements sont entrepris pour faciliter l'accès des bateaux à la ville de Paimpol. Celle-ci s’est développé à l’emplacement d’un étang asséché. Progressivement, un port va être creusé au coeur de l'agglomération.

La jetée du Grou, ou de Kernoa, est édifiée en 1841. Puis, en 1855, on construit la jetée du champ de foire. Ainsi, en 1885 un premier bassin est achevé. Ses 240 mètres de long et 100 mètres de large lui permettent d'accueillir une centaine de bateaux.

Un second bassin, séparé du premier par le quai neuf, est achevé en 1902, permettant au port de Paimpol d'atteindre une capacité supérieure à 200 bateaux.

A cette époque, le port de Paimpol est fréquenté par les goélettes des ‘Islandais’ qui, dès février, partent à la pêche à la morue en mer d’Islande, pour ne revenir qu’à l’automne.

Aujourd’hui le port conserve encore des unités de pêche côtière mais est surtout tourné vers le tourisme et la plaisance.

Situation : Le port est situé au centre de la ville de Paimpol.

 
      

Port de Buguélès (à Penvénan)

Buguélès
Penvenan
Côtes d'Armor

    A l’extrémité de la Presqu’île de Buguélès, le petit port séduit par son calme et son environnement pittoresque.
    La profonde baie de Gouermel donne l’impression d’un lac intérieur.
    Au large, on peut observer un archipel de petites îles ( Baelaneg, Ile du Milieu, Saint-Gildas…)
    
    Situation : le port de Buguélès est situé à environ 7 kilomètres au nord-ouest de Tréguier.
   

 
      

Port de Ploumanac'h (à Perros-Guirec)   

Ploumanac'h
Perros-Guirec
Côtes d'Armor

    Le port de Ploumanac’h se trouve au fond d’une anse, à la réunion des deux ruisseaux de Traouïeros ; les bateaux y accèdent par un chenal au milieu de grands rochers de granit rose.
    Il s’agit d’un port à flot, fermé par un mur submersible ; sa capacité atteint 250 places sur bouée (embossage), 150 places en échouage et 20 places à flot réservées aux bateaux de passage. L’accès au port est conditionné par le niveau de la marée.
    Une fête maritime rassemblant des voiliers traditionnels y est organisée tous les 4 ans ; elle donne lieu à des régates de vieux gréements et à des spectacles et animations.
    
    Situation : Le village de Ploumanac’h se trouve à environ 3 kilomètres au nord-ouest du centre ville de Perros-Guirec.
   

 
      

Port du Linkin (à Perros-Guirec)

Le Linkin
Perros-Guirec
Côtes d'Armor

    Le port du Linkin est situé au fond de l’anse de Perros, entre la Pointe de Trélévern et la Pointe du Château. Il se présente comme un bassin à flot fermé par un mur submersible.
    Sa capacité atteint 820 places à flot et 80 places visiteurs ; l’ouverture des portes du bassin varie selon les heures de pleine mer.
    Aux alentours, de belles maisons d’armateur témoignent de l’activité florissante du port au début du XXème siècle.
    A proximité, sur l’esplanade de la douane, on peut découvrir le bâtiment de l’ancienne gare de chemin de fer ; la ligne de train reliant Lannion à Perros-Guirec fut en activité de 1906 à 1945.
    Surplombant le port, le Bois d’Amour offre un cadre verdoyant au quartier.
    
    Situation : Le port du Linkin se trouve à la sortie de Perros-Guirec en direction de Louannec.

 
      

Port du Légué (à Plérin-sur-mer)

Le Légué
Plérin
Côtes d'Armor

En 709, une marée exceptionnelle vient détruire les deux ports (Portus Aurelii, sur la rive gauche et Portus Cessionus, sur la rive droite) situés à l'embouchure du Gouët.

Légèrement en amont de la rivière, le port du Légué viendra remplacer ces deux ports détruits.

En 1424, le duc Jean V fait don du port du Légué à son épouse Jeanne de France.

A cette époque, le port exporte des toiles de lin de Quintin et d'Uzel, du sel et des poissons salés.

Au XVIIe siècle, le port n'est qu'une rivière s'asséchant à chaque marée; les navires importants ne peuvent pas la remonter.

Les aménagements commencent au XVIIIe siècle. Un pont de pierre est construit par le Duc d'Aiguillon en 1756 ; il sera emporté par les flots en 1773.

En 1788 démarrent les travaux d'aménagements des quais.

La construction du bassin à flot, avec un barrage éclusé, est entreprise à partir de 1847.

La jetée du port est achevée en 1857 et le phare de Sous-la-Tour entre en service en 1900.

Une ligne de chemin de fer desservant le port à partir de la gare de Saint-Brieuc est inaugurée en 1887.

 
      

Port de Loguivy (à Ploubazlanec – Loguivy-de-la-mer)

rue de la Jetée, Loguivy-de-la-Mer
Ploubazlannec
Côtes d'Armor

Situé à l’entrée du Trieux, ce port, au charme typiquement breton, est réputé pour ses coquilles Saint-Jacques.

Tous les ans, une fête de la coquille y est donnée.

Le port est également réputé pour son championnat du monde des bateaux à moteur pop-pop.

Les coquettes maisons de pêcheurs entourant le bassin offrent au lieu un charme désuet qui a fait le bonheur des peintres et des chansonniers.

Lénine séjourna à Loguivy durant l’été 1902 ; Tristan Bernard y établit sa maison de vacances au début du XXe siècle.

Situation : Le village de Loguivy-de-la-mer se trouve à environ 3 kilomètres à l’ouest du bourg de Ploubazlanec.