mercredi, 18 octobre 2017
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Chapelle Notre-Dame de Bonne-Nouvelle

Bonne-Nouvelle
Trébeurden
Côtes d'Armor

    La chapelle de Bonne Nouvelle a été édifiée à la fin du XVII ème siècle. Sa construction est attribuée aux moines cisterciens de l’abbaye de Bégard-Penlan.
    L’édifice a été restauré en 1827.
    A l’intérieur, on peut découvrir un autel en granit daté de 1681 ainsi que des bateaux ex-voto offerts par des marins en reconnaissance de la Vierge salvatrice.
    Sur le placître se trouve une croix datant du XVII ème siècle. A proximité, on peut découvrir une belle fontaine du XVII ème siècle.
    En breton, Bonne Nouvelle se traduit par Kelo Mad ; à partir du XVI ème siècle, de nombreuses chapelles prirent cette appellation en Bretagne.
    Le pardon est célébré le dimanche suivant le 15 août.
    
    Situation : la chapelle de Bonne-Nouvelle est située à 15 kilomètres au nord-ouest de Lannion, à l’intérieur de la petite ville de Trébeurden.
   

 
      

Chapelle Notre-Dame de Cîteaux

Penvern
Trébeurden
Côtes d'Armor


    Une première chapelle édifiée par les seigneurs de Penvern et de Kaeraziou, alliés aux moines cisterciens de Bégard-Penlan, occupait le site à partir du début du XIV ème siècle.
    La chapelle fut entièrement reconstruite au XVII ème siècle ; en 1822, elle bénéficia d’une restauration.
    De plan rectangulaire, l’édifice comporte un clocher-mur à trois chambres de cloche accessibles par un escalier sur le rampant sud.
    La chapelle est dédiée à Notre-Dame de Bon Secours ; elle doit son nom ‘Notre Dame de Cîteaux’ à l’ordre monastique cistercien à l’origine de son édification.
    Au pied du chevet de la chapelle, on peut découvrir une belle fontaine datée de 1601.
    Le pardon est célébré le dimanche suivant l’Ascension.
    
    Situation : la chapelle de Penvern est située à environ 8 kilomètres au nord-ouest de Lannion ; lorsque l’on suit la route longeant la côte de Trébeurden à Trégastel, la route menant au village de Penvern se trouve sur la droite, en face de la route menant à l’Ile-Grande.
    

 

 
      

Chapelle Notre-Dame de Pitié en Christ

Christ
Trébeurden
Côtes d'Armor

    Située sur un tertre de 76 mètres d’altitude, la chapelle de Christ domine la baie de Tresmeur.
    Une première chapelle occupait le site dès le XIV ème siècle ; elle avait probablement été édifiée par des moines mendiants.
    La chapelle fut reconstruite en 1770 ; de l’édifice initial, il ne demeure que la fenêtre du chevet et quelques pierres d’une petite baie.
    Pendant la révolution, l’édifice servit de caserne puis de poste de douane.
    A l’intérieur, le visiteur pourra découvrir un autel en pierre.
    La chapelle est dédiée à Notre-Dame de Pitié.
    
    Situation : la chapelle de Christ est située à 8 kilomètres au nord-ouest de Lannion, à l’intérieur de la petite ville de Trébeurden.
   

 
      

Chapelle Saint-Golgon

Golgon
Trégastel
Côtes d'Armor

    L’édifice a été fondé par les seigneurs de Lannion à la fin du XVI ème siècle. L’aile nord, en pierre de taille, a été ajoutée au XVIII ème siècle.
    La chapelle possède un clocher-mur à lanternon et est entourée d’un mur d’enclos.
    A proximité, on peut découvrir une croix ainsi qu’une fontaine.
    La chapelle est dédiée à Saint Golgon (ou Saint Gorgon) et Saint Dorothée, martyrs romains torturés et étranglés sous Dioclétien en 303.
    Grâce à l’action d’une association de sauvegarde, la chapelle a été restaurée récemment.
    
    Situation : la chapelle Saint-Golgon est située à environ un kilomètre au nord du bourg de Trégastel, pas très loin de la route longeant la côte.
  

 
      

Chapelle Sainte-Anne des Rochers

Sainte-Anne
Trégastel
Côtes d'Armor


    Vers 1630, Jean de Lannion était le Gouverneur de Lannion. Il avait une grande dévotion pour Sainte-Anne, patronne de la Bretagne. C’est lui qui fut le fondateur de la chapelle.
    La chapelle fut construite à l’emplacement d’un ancien petit sanctuaire chrétien, édifié lors de la christianisation de la Bretagne.
    La chapelle a été reconstruite en 1787. Durant la première moitié du XX ème siècle, elle a été agrandie par trois fois ; la réutilisation de pierres appartenant à d’anciennes constructions a permis de lui conserver un cachet ancien.
    Le pardon est célébré à la fin du mois de juillet.
    
    Situation : la chapelle se trouve à environ 4 kilomètres à l’ouest de Perros-Guirec ; en bordure de la voie principale longeant la côte.
    

 

 
      

Chapelle Saint-Jacques (à Tréméven)

Sant-Jacques
Tréméven
Côtes d'Armor

La chapelle Saint-Jacques a été fondée au début du XVIe siècle par les seigneurs de Coëtmen.

Au début du XVIIe siècle, on l'appelle encore la chapelle du château.

D'importantes halles sont construites à proximité pour accueillir un marché hebdomadaire ainsi que quatre grandes foires annuelles. Le village qui se développe alentour prend une telle importance qu'il est nommé bourg dans les anciens textes.

L'intérieur de la chapelle renferme un retable en bois polychrome datant de la fin du XVIIe – début XVIIIe, une statue de Sainte Anne Trinitaire (XVIe) en bois polychrome, un Christ aux liens (XVIe) en bois polychrome ainsi que plusieurs autres statues.

La chapelle a été restaurée à plusieurs reprises (aux XVIIIe, XIXe et XXe siècles). Lors d'une restauration entre 1838 et 1854, une aile située au nord a été supprimée.

Sur le placître se trouve un calvaire datant du XVIe siècle. A proximité, on peut découvrir une fontaine (XVIIe) abritant une statue de Saint-Jacques.

Situation : La chapelle Saint-Jacques se trouve à 2 kilomètres à l'ouest du bourg de Tréméven.

 
      

Chapelle Saint-Antoine (à Tressigneaux)

Saint-Antoine
Tressigneaux
Côtes d'Armor

Cette chapelle a remplacé, au XVIe siècle, un sanctuaire. Il semble qu'à l'origine celui-ci était voué à Saint Donan (en breton Sant Anton) disciple de Saint Brieuc. Par homophonie, Saint Antoine aurait remplacé Sant Anton.

La chapelle a été fondée par Rolland de Groësquer et Jeanne de Locmaria, seigneur de Tressigneaux.

Le porche ouest, datant de 1580, comporte deux têtes sculptées représentant les fondateurs.

La tête de Rolland de Goësquer sera décapituée à la révolution et replacée ensuite.

L'édifice renferme une poutre de gloire à cinq personnages, en bois polychrome, datant du XVIe siècle ainsi qu'un bénitier (XVIe) surmonté d'une coquille Saint-Jacques.

La chapelle possède aussi un retable de maître-autel de style baroque datant de 1717, oeuvre de Nicolas Le Liffer (sculpteur à Paimpol).

De plus, la chapelle abrite un chandelier du XVIe siècle et plusieurs statues de bois polychrome représentant Saint-Antoine L'Ermite (XVIe), Saint-Nicolas (XVIIe), Saint-David jouant de la harpe.

 
      

Chapelle Saint-Guénolé

Saint-Guénolé
Trévou-Tréguignec
Côtes d'Armor

    Cette chapelle a été construite au XIX ème siècle sur les ruines d’une ancienne chapelle.
    Quelques pierres armoriées de l’ancien édifice ont été conservées.
    Saint Guénolé est né à Ploufragan vers les années 460. Son père, Saint Fragan, et sa mère, Sainte Gwenn, avaient débarqué, venant du Pays de Galles, dans la baie de Saint-Brieuc.
    Enfant, Saint Guénolé fut confié à Saint Budoc pour être formé dans le monastère de l’île Lavret, proche de Bréhat.
    En 485, il envisagea de partir en Irlande pour vénérer les restes de Saint Patrick qui avait évangélisé l’Irlande.
    Suite à un songe, il décida de rester en Armorique et partit avec des disciples évangéliser la Cornouaille.
    Il fonda l’abbaye de Landévennec au cours des années 490 et mourut en 532.
    Le pardon est célébré le premier dimanche de septembre.
    
    Situation : la chapelle de Saint-Guénolé est située à environ 8 kilomètres à l’est de Perros-Guirec. Le village de Saint-Guénolé se trouve en bordure de la route joignant Trévou-Tréguignec à Tréguier, environ 2 kilomètres après avoir quitté Trévou.
   

 
      

Chapelle des Sept-Saints

Sept-Saints
Vieux-Marché
Côtes d'Armor

    La chapelle des Sept-Saints Dormants d’Ephèse a été édifiée au début du XVIIIème siècle.
    Elle a la forme d’une croix latine et possède un clocher mur avec une chambre de cloche (accessible par un escalier sur le rampant). Le transept sud est bâti sur un dolmen.
    En contrebas de la chapelle se trouve une fontaine ; l’eau y jaillit d’une pierre percée de sept trous.
    Depuis 1954, la chapelle est le lieu d’un pèlerinage islamo-chrétien autour du culte des Dormants d’Ephèse. C’est Louis Massignon, grand orientaliste, qui en fut à l’origine.
    Une sourate du Coran rappelle l’histoire de Sept Chrétiens qui furent emmurés vivants dans une caverne de la ville turque d’Ephèse. Ils en ressortirent vivants 309 ans plus tard, témoins de la force de la résurrection. La signification est la même dans les deux religions : Dieu est avec ceux qui témoignent de sa présence.
    Le pélerinage est organisé le dernier dimanche de juillet.
    
    Situation : La chapelle des Sept-Saints est située à environ 12 kilomètres au sud de Lannion ; partant de Plouaret en direction de Lannion, la route menant à la chapelle se trouve à droite, environ 3 kilomètres après la sortie de Plouaret.