mercredi, 18 octobre 2017
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Chapelle de Kerprovost

Kerprovost
Plouëc-du-Trieux
Côtes d'Armor

    Cette chapelle privative du manoir de Kerprovost a été édifiée au XVIIe siècle, à la demande de la famille de Trévignon ; l'édifice s’est substitué à une chapelle ogivale plus ancienne datant du XIVe siècle.
    La chapelle est appelée Notre-Dame-des-Neiges par confusion avec le breton nech’eb, Notre-Dame d’en haut.
    En contrebas de la chapelle, se trouve une fontaine datant du XVe siècle.
    Le pardon est célébré le premier dimanche du mois d’août.
    
    Situation : la chapelle de Kerprovost se trouve en bordure de la route joignant Plouëc-du-Trieux à Squiffiec, environ 3 kilomètres après avoir quitté Plouëc-du-Trieux.
   

 
      

Chapelle Saint-Jorand

La Belle-Eglise
Plouëc-du-Trieux
Côtes d'Armor

    La chapelle Saint-Jorand (aussi appelée chapelle de la Belle-Eglise) a remplacé au XVe siècle un ancien monastère de la Trinité datant du XIIIe siècle.
    La chapelle possède un clocher mur à contreforts surmontés de 3 chambres de cloche ainsi qu’un ossuaire d’attache datant de 1619. Sur le mur d’enclos se dresse un calvaire.
    A l’intérieur, le visiteur pourra découvrir le tombeau en granit de Saint-Jorand (XVe). Originaire de Gommenec’h, Saint-Jorand fut élevé à Chateaulin avant de fonder un monastère de la Trinité à la Belle-Eglise.
    A proximité de la chapelle se trouve une fontaine de granit dédiée au saint.
    Le pardon est célébré le dimanche de la Trinité.
    
    Situation : le village de Plouëc-du-Trieux est situé à environ 15 kilomètres au nord de Guingamp ; la chapelle Saint-Jorand se trouve à proximité de l’axe routier Guingamp-Tréguier.
   

 
      

Chapelle Saint-Antoine

Saint-Antoine
Plouézoc'h
Finistère

    La chapelle Saint-Antoine est située au carrefour de deux voies importantes du Moyen-Age.
    Sa construction remonterait au XIII ème siècle.
    Le Chœur et les superbes boiseries, aujourd’hui en mauvais état, datent du XVI ème siècle.
    Le porche en auvent, qui datait de la même époque, a été reconstruit à l’identique récemment.
    La chapelle est dédiée à Saint-Antoine. Celui-ci vécut en Egypte ; très pieux, il se retira, pendant plus de trente ans, pour vivre en ermite. A la fin de sa vie, il accepta des disciples ; Saint-Antoine est le père de l’ordre des antonins.
    Le pardon est célébré au mois de mai.
    
    Situation : la chapelle Saint-Antoine est située à environ 6 kilomètres au nord de Morlaix ; elle se trouve en bordure de la route reliant Plouézoc’h à Lanmeur, environ 1 kilomètre après la sortie du village de Plouézoc’h.
  

 
      

Chapelle Saint-Tugdual

Saint-Tugdual
Plougonver
Côtes d'Armor

    Cette chapelle a été construite au XVe siècle par la seigneurie de Vourgenel. Elle a été rachetée par la famille de Kergorlay en 1685.
    Devenue propriété du gouvernement à la révolution, la chapelle a été offerte à la paroisse en 1803. En mauvais état, elle a été restaurée en 1873.
    Sur ses pignons est et ouest, la chapelle possède des pierres de crossette figurant des animaux.
    L’édifice est placé sous le patronage de Saint-Tugdual, le fondateur de l’évêché de Tréguier.
    A proximité, le visiteur peut découvrir une fontaine.
    
    Situation : le village de Plougonver se trouve à 18 kilomètres au sud-ouest de Guingamp ; la chapelle Saint-Tugdual se trouve à environ 3 kilomètres à l’est du bourg de Plougonver, non loin de la route menant à Gurunhuel.
   

 
      

Chapelle Saint-Gonery

chapelle Saint-Gonery
Plougrescant
Côtes d'Armor

    La chapelle Saint-Gonery se singularise par sa flèche inclinée.
    Celle-ci fut édifiée en 1612 ; elle venait s’implanter sur le clocher datant de la fin du XIIème siècle. Le socle qui n’était pas assez solide s’inclina d’un côté ; la flèche, à couverture de plomb, s’inclina de l’autre côté.
    Des travaux furent effectués pour consolider l’architecture du clocher mais la flèche resta en l’état.
    La voute de la chapelle présente des peintures de style roman datant des XVe et XVIe siècles ; l’ancien et le nouveau testament y sont représentés.
    La chapelle renferme le tombeau de Saint-Gonery (daté de 1614), son sarcophage et ses reliques conservées dans un reliquaire d’argent.
    Saint-Gonery était un disciple de Saint-Tugdual ; il mourut à Plougrescant, où il vivait dans une solitude profonde, vers le milieu du VIe siècle.
    L’enclos paroissial abrite une chaire à prêcher du XVe siècle ; l’entrée sud de l’enclos comporte trois croix (datées de 1595) représentant le Christ entouré du bon et du mauvais larron.
    Le pardon est célébré le dernier dimanche de juillet.
    
    Situation : la chapelle Saint-Gonery est située à environ 6 kilomètres au nord de Tréguier, en bordure de la route reliant Tréguier à Plougrescant.
    

 

 
      

Chapelle de Kermaria an Isquit (à Plouha)   

Kermaria
Plouha
Côtes d'Armor

La chapelle de Kermaria an Isquit – Marie qui sauvegarde – date du XIIIe siècle.

C'est le seigneur Henri d'Avaugour, Comte de Goëllo, qui en fut le fondateur, suite à son retour sain et sauf de croisade, en 1240.

La nef date des XIIIe et XVe siècles ; elle conserve une fresque de la fin du XVe siècle représentant une danse macabre. Des squelettes et des représentants de la société civile, toutes catégories confondues, y sont représentés main dans la main. Ainsi les morts entraînent dans leur monde le pape, l'empereur, le cardinal, le roi...

Le porche de la chapelle a été édifié au XVIe siècle. Il abrite des statues des apôtres en bois polychrome.

Au dessus du porche s’élève la chambre de fabrique entourée d’une galerie et d’une balustrade. C’est du haut de ce balcon que le seigneur rendait justice.

Au milieu du XIXe siècle, le chanoine Perro, curé de Plouha, envisagea de détruire la chapelle pour réutiliser ses pierres à la construction de la nouvelle église de Plouha. Les habitants de Kermaria se mobilisèrent et, fort heureusement, la chapelle fut conservée.

Situation : La chapelle de Kermaria an Isquit se trouve à environ 3 kilomètres au nord de Plouha.

 
      

Chapelle de la Trinité (à Plouha)

La Trinité
Plouha
Côtes d'Armor

Cette chapelle est reconstruite au XVIe siècle à l'emplacement d'une très ancienne chapelle, déjà mentionnée dans une charte datant de 1354.

L'édifice est remanié à la fin du XVIIe siècle.

La chapelle est de plan rectangulaire avec ajonction d'un transept au nord.

 
      

Chapelle de Saint-Samson (à Plouha)

Saint-Samson
Plouha
Côtes d'Armor

Une chapelle existait à cet endroit dès le XIIIe siècle. Elle était une dépendance de l’Abbaye de Beauport. Aux XVIe et XVIIe siècle, des mariages et des enterrements y furent célébrés.

Tombée en ruines au début du XVIIIe siècle, la chapelle est reconstruite et bénie en 1732 ;

elle avait alors deux ailes.

Vendue à la Révolution, la chapelle est acquise par Guillaume Dollo et Marie Anne Le Mézec qui en firent don à la fabrique.

En 1835, l’édifice est restauré et les deux ailes sont supprimées.

La chapelle abrite une statue de Saint-Samson datant du XVIe siècle.

Situation : La chapelle de Saint-Samson se trouve à environ 3 kilomètres au nord-est du bourg de Plouha.

 
      

Chapelle Notre-Dame de Luzivilly

Luzivilly
Plouigneau
Finistère

    La chapelle de Luzivilly a été construite au début du XVIème siècle par la famille de Goesbriand.
    Elle a été érigée à l’emplacement d’une source qui était le lieu d’un pélerinage très suivi.
    La chapelle a d’abord été vouée à Sainte Barbe, ensuite à la Vierge.
    Elle comporte une nef de 4 travées avec un bas-côté au sud. Au nord s’y rattache une chapelle perpendiculaire.
    Au devant de la chapelle, on retrouve les restes d’une croix brisée.
    Le pardon a lieu le 15 août.
    
    Situation : la chapelle de Luzivilly se trouve à environ 4 kilomètres à l’est de Plouigneau, en bordure de la route joignant Plouigneau au Ponthou.
 

 
      

Chapelle Notre-Dame du Yaudet

Le Yaudet
Ploulec'h
Côtes d'Armor

    La chapelle du Yaudet domine l’estuaire du Léguer.
    Cette chapelle a remplacé, en 1861, une chapelle très ancienne détruite en 1858 ; certains éléments de l’ancien édifice dataient du XIème siècle.
    La famille de Kerninon fut à l’initiative de la reconstruction de la chapelle .
    Celle-ci comporte un clocher mur avec une tourelle d’accès ; les portails nord et sud réutilisent deux portes du XV ème siècle (avec pinacles latéraux et claveau cruciforme).
    A l’intérieur, on peut découvrir un retable du XVIIème siècle représentant la Vierge couchée avec l’Enfant Jésus.
    Selon la tradition, cette représentation de la Vierge couchée aurait un lien avec un culte pré-chrétien de la déesse de la fécondité et de la fertilité. Par ailleurs, à la racine du mot gwilioudin (signifiant en breton accoucher), on trouve la consonnance du nom Yaudet.
    Le pardon est célébré le 15 août.
    
    Situation : la chapelle du Yaudet est située à environ 5 kilomètres à l’est de Lannion, sur la rive gauche du Léguer.