mercredi, 13 décembre 2017
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Fort de l'Ile aux Moines

Perros-Guirec
Côtes d'Armor

    La décision de construire un fort sur l’Ile aux Moines fut prise en 1720 par le régent, Philippe d’Orléans.
    Cette décision répondait à un souci d’empêcher les corsaires ennemis de s’installer sur l’île la plus habitable de l’Archipel des Sept-Iles.
    La construction fut entreprise vingt ans plus tard ; elle fut menée par Simon Garangeau, un élève de Vauban.
    Des troupes de soldats s’y succédèrent jusqu’à son déclassement en 1889.
    
    Des excursions sont organisées vers l’Archipel des Sept-Iles de février à novembre ; certaines d’entre elles font un arrêt sur l’Ile aux Moines.
    
    Situation : l’archipel des Sept-Iles est situé à environ 4 kilomètres au large de Perros-Guirec.

 
      

Château de Kerroué

Loguivy-Plougras
Côtes d'Armor

    Le château de Kerroué date du XVIème siècle ; sa construction fut l’œuvre de la maison du Dresnay.
    Le château n’a pas été achevé ; la véritable demeure des maîtres des lieux se trouve dans un manoir construit à proximité au XVIIe siècle.
    Pierre du Dresnay, qui était du parti des ligueurs, fut tué en 1594. Ses biens furent confisqués. Toutefois, son fils, ligueur repenti, les récupéra.
    Pendant la révolution, le château de Kerroué servit de base de repli à une bande de chouans.
    
    Le château de Kerroué est une propriété privée ; toutefois, en été, ses propriétaires laissent ses beaux jardins ouverts au public.
    
    Situation : le château de Kerroué est situé à environ 3 kilomètres à l’ouest du bourg de Loguivy-Plougras ; le village de Kerroué se trouve à proximité de la route joignant Loguivy-Plougras à Plougras.
   

 
      

Château de Rosanbo

Lanvellec
Côtes d'Armor

    Le château de Rosanbo a été construit au XIVème siècle par les Goasker de Rosanbo, sur les ruines d’un château fort dominant le ruisseau Bô.
    Le château a été agrandi durant les XVème et XVIIème siècles et restauré au XIXème siècle.
    Sa bibliothèque accueille les 8000 ouvrages de Claude Le Peletier de Rosanbo, successeur de Colbert au ministère des finances.
    Le château est entouré d’un beau jardin à la française, oeuvre du célèbre dessinateur de jardins Achille Duchêne. Ce jardin comporte des salles de verdure et une charmille voûtée parmi les plus longues de France.
    La famille de Rosanbo a toujours été propriétaire du domaine.
    
    Des visites intérieures guidées ainsi que la visite des jardins sont proposées d’Avril à Octobre.
    
    Situation : le château de Rosanbo est situé sur la commune de Lanvellec à environ 15 kilomètres au sud-est de Lannion.
   

 
      

Château de Coatrédrez

Trédrez-Locquémeau
Côtes d'Armor

    Le château a été construit au XVe siècle ; il est l’un des plus anciens du Département des Côtes d’Armor.
    La famille des Coatrédrez ou, en breton, Coat-Tredrez (signifiant Bois de Trédrez) est mentionnée dès 1283.
    Le corps principal du château a une forme en L ; la tourelle située à l’angle est de forme polygonale. Un mur d’enclos fortifié entoure le château.
    Le domaine comprend aussi un colombier du XVe , une chapelle du XVIIe et deux étangs.
    
    Le château de Coatrédrez est privé.
    
    Situation : le château de Coatrédrez se trouve à environ 8 kilomètres au sud-ouest de Lannion.
   

 
      

Manoir de Lesmaës

Plestin-les-Grèves
Côtes d'Armor

    Le manoir de Lesmaës date de 1490. Il a été restauré et agrandi au XVIIème siècle.
    Le bâtiment principal dispose de deux tours à toits côniques, une à l’arrière au nord et l’autre à l’ouest.
    Sur la façade, les fenêtres à meneaux possèdent des frontons ornés de statues rampantes d’animaux.
    L’aile sud-ouest du manoir comporte une chapelle du XIXe siècle.
    Un beau parc entoure le manoir.
    
    Le manoir est privé. Des visites sont possibles en juillet et aout.
    
    Situation : le manoir de Lesmaës se trouve à environ 2 kilomètres au sud-ouest du centre-ville de Plestin-les-Grèves.
   

 
      

Manoir de l'Ile-Blanche

Locquirec
Finistère

    Dominant l’anse de Toul an Héry, le manoir de l’Ile-Blanche est un bel édifice datant du XVII e siècle.
    Son fondateur, Richard de la Haye, était un personnage haut en couleur. Originaire de Keraudy en Plouaret, il combatit en Flandres et en Allemagne au service de Louis XIV ; il fut enterré, en 1668, dans l’église Saint Melaine, à Morlaix.
    En 1903, le domaine devint la propriété de Early John Norton, avocat à Madras. Son épouse, Lady Norton, aimait vivre dans le luxe ; elle transforma le manoir pour accueillir ses invités dans des fêtes fastueuses. Les deux ailes, les tourelles, le portique d’entrée avec son clocheton furent bâtis à cette époque.
    Fatigué de cette gabegie, son époux mit le manoir en vente en 1926. Il fut acquis par le Diocèse de Saint-Brieuc qui le confia aux Filles du Saint-Esprit.
    Cette communauté anime toujours le domaine ; l’Ile-Blanche propose des haltes spirituelles et met ses locaux à la disposition des entreprises pour l’organisation de séminaires, de congrès...Durant l’hiver, le manoir héberge des personnes âgées.
    
    Situation : Le domaine de l’Ile-Blanche se trouve en bordure de la route de la Corniche joignant Locquirec à Saint-Efflam. La direction du manoir est indiquée sur la gauche, juste avant de franchir le pont sur le Douron.
   

 
      

Château du Taureau

Plouézoc'h
Finistère

    Le 4 juillet 1522, soixante navires anglais pénétrèrent dans la baie de Morlaix ; la ville fut pillée et incendiée.
    Afin d’éviter le renouvellement d’un événement aussi tragique, les habitants de Morlaix obtinrent l’autorisation de construire un fort sur l’îlot du Taureau, situé à l’entrée de la baie.
    L’ouvrage fut bâti de 1542 à 1544.
    Au XVIIIème siècle, Louis XIV fit entreprendre des aménagements par Vauban : le fort fut agrandi et abrita désormais des logements pour les soldats, deux cachots, une chapelle et onze casemates pour des canons de gros calibre.
    Sous Louis XV, le fort devint une prison d’état.
    En 1871, Auguste Blanqui, l’un des principaux acteurs de la révolution de 1848, y fut interné.
    Le château fut désarmé en 1890.
    Pendant la seconde guerre mondiale, le château fut investi par la DCA allemande.
    Ces dernières années, le château a été restauré, suite à une mobilisation des collectivités locales.
    
    Le château peut être visité ; le trajet s’effectue par bateau, au départ de Plougasnou ou de Carantec.
    
    Situation : le château du Taureau est situé sur un îlot, à l’entrée de la baie de Morlaix.
   

 
      

Château de Boisgelin (à Pléhédel)

Boisgelin
Pléhédel
Côtes d'Armor

Le manoir de Boisgelin étant devenu vétuste, Edmond de Boisgelin décide, en 1840, de construire un château à proximité.

L'édifice, flanqué d'une tour d'angle, adopte un plan en équerre. L'enduit qui couvre ses murs met en relief l'encadrement en pierre des ouvertures.

Dans les années 1990, le château est restauré par Gilles de Boisgelin.

Aujourd'hui, le château, transformé en hôtel, est le centre d'un domaine qui comprend aussi un golf et un massif boisé de 90 hectares.

Situation : Le château de Boisgelin se trouve en bordure de la route principale joignant Paimpol à Lanvollon.

 
      

Château du Bourblanc (à Plourivo)

Bourblanc
Plourivo
Côtes d'Armor

Edifié au XVIe siècle, le château du Bourblanc a été construit autour d’une cour intérieure fermée par une muraille crénelée.

Entouré de douves, le château était, à l’origine, accessible par un pont-levis.

Le château possédait aussi une chapelle sous le patronage de Saint-Riom ; celle-ci a aujourd’hui disparu.

Le château a été la propriété de la famille Roquel du Bourblanc jusqu’en 1639.

En 1713, Allain Armez, négociant paimpolais, devient le receveur du château, qui est acheté en 1748 par son fils Jean.

Pendant plusieurs générations, le château reste la propriété de cette famille. Plusieurs héritiers sont maire de Plourivo et député des Côtes du Nord jusqu’à ce que le château soit vendu en 1935 au Comte de Mauduit.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, à l’initiative de l’épouse du Comte, le château abrite plusieurs aviateurs.

Considérablement détruit par un incendie en 1990, le château de Bourblanc est racheté en 1994 par Emile Philippot. Celui-ci en entreprend la restauration ; aujourd’hui le château abrite un restaurant.

Situation : Le château de Bourblanc se trouve au Ruclé en Plourivo.

 
      

Château Goëlo (à Plélo)

Goëlo
Plélo
Côtes d'Armor

Ce château est construit au XVIIe siècle à l'emplacement d'une forteresse féodale.

Cette forteresse avait été édifiée sur un site datant de la période gallo-romaine ; il y demeure des traces d'une enceinte elliptique.

Le château Goëllo est l'ancien chef-lieu du pays de Goëllo ; en 1300, il appartenait à Guillaume de Mordelles, sieur de Château-Goëllo.