vendredi, 19 janvier 2018
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

Eglise Saint-Efflam (à Plestin-les-Grèves)

Imprimer   
Eglise Saint-Efflam (à Plestin-les-Grèves)loupe

Rue de l'Eglise
Plestin-les-Grèves
Côtes d'Armor

    Il est probable qu’à l’origine, une chapelle dédiée à Saint-Efflam se trouvait à cet endroit.
    Au XVe siècle, une église fut édifiée en remplacement de la chapelle ; de cette église, seule la nef subsiste de nos jours.
    Le clocher-tour fut ajouté au XVIe siècle, puis le côté nord au XVIIe et l’abside au XIXe.
    Lors de travaux réalisés en 1859, l’enclos paroissial, l’ossuaire gothique et le calvaire furent détruits afin d’agrandir la route.
    En 1944, l’église fut minée, incendiée et en partie détruite ; les travaux de restauration s’échelonnèrent jusqu’en 1964.
    Le porche principal (XVIe), surmonté d’une secrétairie, abrite les statues des douze apôtres ; celles-ci ont été finement sculptées dans le kersantile par l’artiste Roland Doré.
    L’intérieur de l’église abrite le tombeau de Saint-Efflam daté de 1550.
    Efflam, né en 448, était le fils d’un roi irlandais. Marié très jeune à Enora, il fit voeu de chasteté. Fuyant les dissipations de la cour, il partit pour la Bretagne en compagnie de plusieurs autres futurs saints : Kirio, Mélec, Haran, Nérin, Carré, Eversin et Tuder. La légende dit que c’est au Grand Rocher qu’Efflam rencontra le roi Arthur qui poursuivait un dragon. Efflam fit jaillir une source où Arthur puisa de nouvelles forces pour repousser le dragon à la mer. Par la suite, Enora rejoignit son époux dans un oratoire que celui-ci lui avait fait bâtir. Efflam mourut en 512.
    L’église Saint-Efflam est classée monument historique.
    
    Situation : La ville de Plestin-les-Grèves se trouve à environ 12 kilomètres au sud-ouest de Lannion.